Congres

 

Montréal, du 21 au 24 août 2014

Invitation

Et si la beauté pouvait sauver le monde ? Quel monde me direz-vous ? Le nôtre, celui que nous refaisons si souvent dans nos conversations. Ce monde qui crie violence aux quatre coins de la planète. Notre monde, rationnel et organisé, déconcertant, ou décalé dirait-on, injuste autant que magnifique, contradictoire, que les spécialistes définissent comme ayant été moderne, et, devenu de nos jours postmoderne. On l'admire et on le déteste, il nous séduit et nous fait peur, cependant il nous envoûte. On voudrait le changer ce monde, qu'il soit écologique, équitable, en paix, que les pauvres ne soient plus pauvres, que s'arrête la frénésie du temps après lequel on court toujours, que le silence se fasse, un peu. On voudrait agir et on agit, et on s'agite et on s'épuise, on se sent impuissant. On travaille et on a au fond de soi le sentiment d'être  voué à la rentabilité, à l'efficacité. Quel que soit l'environnement et les conditions apparemment idéales, il n'en faut pas moins produire toujours plus de richesses. On attend avec impatience nos temps libres, on aspire à débrancher comme on dit ! Mais là encore, impossible de sortir de cet engrenage. Pourtant, ne nous avait-on pas promis que la technique allait nous libérer, nous sauver ? On voudrait un peu d'air, briser cet espace étroit, angoissant du fini.
Lire la suite

Inscription Montréal août 2014             dépliant